Maville.com  par  Ouest-France
Info

La marée noire dans l'estuaire aurait-elle pu être évitée ?

...
photo pendant que le ramassage du fuel se poursuit sur les côtes, la polémique enfle sur la mise en place de l'intervention.

Pendant que le ramassage du fuel se poursuit sur les côtes, la polémique enfle sur la mise en place de l'intervention.

La mauvaise estimation du sinistre aurait retardé la mise en place des secours. Total est pointé du doigt par la Préfecture, mais le groupe pétrolier affirme que les autorités étaient alertées dès dimanche soir.

C'est à y perdre son latin. Et selon les versions, il est difficile de tirer l'écheveau des faits exacts pour savoir ce qui s'est réellement passé en fin de journée, dimanche, après la rupture d'une canalisation à la raffinerie de Donges qui a provoqué la marée noire en Loire. D'un côté Total, de l'autre la Préfecture, et au bout du compte, un déroulé de ces quelques heures bien différent.

Retour à lundi, à Paimboeuf, site particulièrement touché, où «l'union sacrée» semblait faite autour des moyens mis en place. Total présentait « ses excuses », assurait, « la prise en charge financière des dommages », des cohortes d'élus se disaient « émus » et Jean-Louis Borloo, ministre de l'Environnement, faisait trois petits tours sur les berges souillées pour faire le point sur la situation. Mais avant de quitter les rives de Loire, le ministre lâchait une petite phrase: « La réaction de Total a été lente. Nos services ont été prévenus tardivement. Total n'a pas apprécié l'ampleur du sinistre ».

«Total assurait que l'incident était maîtrisé»

Le préfet, Bernard Hageslteen, s'est expliqué hier, à Nantes, afin de préciser les propos du ministre: «Nous avons été prévenus à 18 h d'un incident limité, et à 22 h, Total nous a assuré qu'il était en cours d'être maîtrisé. Et ce n'est que vers 1 h du matin que la gendarmerie et les sapeurs-pompiers ont commencé à voir des nappes dérivées dans l'estuaire, nous alertant que le sinistre était plus grave que prévu. Le centre de crise de la Préfecture s'est ensuite réuni dès 8 h. Nous avons dû intervenir très vite le lundi matin ».

La marée noire aurait-elle pu être limitée sans cette erreur d'estimation par le pétrolier? Jérôme Dupont, directeur de la raffinerie de Donges, marche sur des oeufs et dit « refuser la polémique », tout en ne variant pas d'un iota son explication sur « le déroulement exact de la soirée ». Montre en main, il souligne : « La fuite a été isolée à 16 h 45. J'ai été prévenu à 17 h 15. J'étais sur les lieux à 17 h 30. Nous avons déclenché un plan d'opération interne. En plus des équipes en place une vingtaine de pompiers se sont mobilisés dans le quart d'heure. Les autorités ont été prévenues une cellule de crise s'est mise en place dès 18 h ».

Fax ou coup de téléphone mystère

Mais Jérôme Dupont n'apporte aucune réponse sur l'éventuelle existence d'un fax ou coup de téléphone adressé à la Préfecture, qui aurait assuré vers 22h que Total maîtrisait la situation. Il explique que « les premières reconnaissances indiquaient qu'il n'y avait pas de trace d'hydrocarbures en Loire au-delà des berges. Nous n'avions pas les moyens de connaître les quantités déversées. Par mesure de sécurité à la tombée de la nuit, nous avons stoppé les opérations sur le fleuve ».

Des réponses plus précises pourraient venir de l'enquête judiciaire ouverte dès lundi soir par le procureur de la République de Saint-Nazaire.

Total affirme également qu'une enquête interne est en cours pour connaître la cause exacte de l'accident. « Nous aurons la réponse fin mars ».

D'ici là pas mal de pétrole aura coulé sous les ponts de Saint-Nazaire.


Stéphane Le Hesran avec Fredéric Testu

 
Presse-Océan  

Donnez votre info

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Saint-Nazaire

Aujourd'hui sur maville

Exprimez-vous !

DEBAT. Faut-il reculer l'âge de départ à la retraite ? 180
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Suivez-nous !

suivez-nous sur twitter !
Retour en haut