Maville.com  par  Ouest-France
Info

Les Pays de la Loire veulent doper le nautisme

...
photo les ports de plaisance, comme ici pornic (loire-atlantique),  sont appelés à concentrer de multiples services pour s’adapter aux nouveaux plaisanciers. © jean-marie le provost

Les ports de plaisance, comme ici Pornic (Loire-Atlantique), sont appelés à concentrer de multiples services pour s’adapter aux nouveaux plaisanciers.© Jean-Marie Le Provost

Le conseil régional des Pays de la Loire a annoncé pour 2019 un plan d’aide au développement des entreprises nautiques. La filière peut encore se renforcer en gagnant en efficacité.

Deuxième région nautique de France, lesPays de la Loire veulent valoriser cette filière qui pèse 6 110 salariés à l’échelle de ses cinq départements. Sans surprise, 90 % de l’activité est concentrée entre la Vendée et la Loire-Atlantique. La région ne manque pas d’atouts avec ses 368 kilomètres de côte et l’estuaire de la Loire qui constituent un potentiel de développement non négligeable dans un espace littoral contraint.

Stimuler l’export

La Région a lancé un plan de développement pour le nautisme en septembre pour aider les acteurs de la filière à se renforcer. Pour mieux connaître la diversité des activités, la collectivité s’est appuyée sur les études statistiques de la Fédération des industries nautiques (Fin) et l’exemple départemental du Morbihan. Le tissu régional peut encore se consolider pour les élus régionaux qui ont élaboré des mesures adaptées aux différents acteurs du segment.

400 entreprises ligériennes

La filière, historiquement dominée par la construction navale, qui représente plus de 75 % de l’activité, est complétée par les activités de service (13 %) et les équipementiers (10 %). Les 400 entreprises ligériennes génèrent 1,15 milliard d’euros, soit un quart du chiffre d’affaires national du segment. Ce secteur d’activités cherche des bras et les formations spécialisées sont encore peu nombreuses. C’est pourquoi certains acteurs majeurs comme le groupe Bénéteau ont ouvert leurs propres formations en interne pour remédier à la pénurie de main-d’œuvre.

Répondre aux besoins de formations

Sensibilisée à ce phénomène, la Région entend ajuster la formation aux besoins des métiers en tension comme ceux de menuisiers agenceurs, stratifieurs, chaudronniers, soudeurs, tuyauteurs. Un effort particulier sera apporté sur des postes cruciaux comme ceux d’optionneurs ou d’électroniciens. Les bateaux, devenant de plus en plus techniques et personnalisés, demandent une main-d’œuvre qualifiée.

Faciliter l’export

Au-delà de cette priorité, la Région veut faciliter l’accès à l’export pour les entreprises nautiques avec des missions sur les grands salons. Indispensables pour gagner en efficacité, les entreprises locales doivent apprendre à mieux se connaître pour bénéficier de leurs complémentarités. C’est pourquoi la Région vise la création d’un cluster maritime des Pays de la Loire.

 
Jean-Marie LE PROVOST   Ouest-France  

Donnez votre info

  • merci d'indiquer un nom de film
    merci d'indiquer un titre'
    • Choisir un resto :
    merci d'indiquer un nom de restaurant

    merci de saisir l'adresse du restaurant
    merci de saisir la ville du restaurant

    • Choisir un bar :
    merci d'indiquer un nom de bar

    merci de saisir l'adresse du bar
    merci de saisir la ville du bar

    merci d'indiquer un titre à votre avis
  •  
  • merci d'indiquer un contenu à votre avis
    merci de saisir une note
    L'accueil / la qualité du service
    merci d'indiquer une note pour l'accueil

    L'ambiance / le décor

    merci d'indiquer une note pour l'ambiance

    Le rapport qualité / prix

    merci d'indiquer une note pour le prix
Newsletter maville

Abonnez-vous à la newsletter - Saint-Nazaire

Aujourd'hui sur maville

Exprimez-vous !

DEBAT. Faut-il reculer l'âge de départ à la retraite ? 184
Réagir

L'info en continu

Quiz et jeux

Suivez-nous !

suivez-nous sur twitter !
Retour en haut